Recherche



Derrière cette porte…

AjouterAjouter à mon bac de lecture

Aperçu

Conte présenté en français, en chinois et en anglais.

Un jeune Chinois assoiffé par une longue marche en montagne tombe sous le charme de la belle qui lui tend à boire. Revenant au même endroit un an plus tard, il désespère de jamais revoir l'éblouissante apparition. L'amour et la poésie seront-ils de son côté?

(Tiré de la quatrième de couverture du livre.)

Contenu

  • Un personnage principal, un jeune étudiant nommé Cui Hu; deux personnages secondaires, une jeune fille et son père.

    « En s'approchant, il vit que la branche dépassait un mur entourant une maison. Cui Hu trouva la porte d'entrée et frappa. » (p. 6)

    « Une jeune fille habillée en paysanne ouvrit la porte en bois. Son visage était clair et délicat, son regard timide et souriant, sa voix douce et calme. » (p. 8)

    « - Depuis qu'elle vous a vu l'an dernier, ma fille a attendu votre retour à chaque instant. Il y a une semaine, elle a dit que vous alliez venir, mais comme elle ne vous a pas vu, elle a cessé de boire et de manger. Elle est maintenant sur son lit de mort! se lamentait le malheureux père. » (p. 26)
     
  • Intrigue ouvrant la porte sur un monde imaginaire; sujets pouvant plaire aux garçons et aux filles (p. ex., études, nature, amour).

    « Mais un jour, alors qu'il peinait à sa table de travail, l'étudiant ne put résister à l'appel de l'air frais, du soleil et des fleurs parfumées sur les collines. Il sortit de chez lui, pénétra dans la forêt et se mit à courir. » (p. 2)

    « …le père et l'amoureux nourrirent la jeune fille, qui épousa Cui Hu le jour même où il fut annoncé qu'il avait été reçu premier à l'examen impérial.
    Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants. » (p. 30)
     
  • Texte aéré, accompagné d'illustrations appuyant le récit des événements et la description des personnages; œuvre comprenant la traduction du conte en chinois et en anglais; parenthèses encadrant une explication et tirets annonçant les dialogues.

    « Il y a très longtemps, sous la dynastie des Tang, le jeune Chinois Cui Hu (prononcer Tsué Hou) se préparait à passer son examen de fin d'année. » (p. 2)

    « - Je suis venu au printemps dernier. Je voulais remercier la jeune fille qui m'a offert une eau douce et fraîche. » (p. 22)

Langue

  • Registre de langue courant, voire poétique, dans l'ensemble; quelques mots nouveaux facilement compréhensibles grâce au contexte; style simple convenant au lectorat visé.

    « Il commençait à perdre espoir de jamais pouvoir se désaltérer quand son regard se posa sur une branche de pêcher en fleurs qui se balançait au vent. » (p. 6)

    « Son air niais et embarrassé fit rire la jeune fille, qui lui demanda :
    - Tu t'es perdu? Tu cherches quelque chose?
    Cui Hu reprit ses esprits et bégaya qu'il avait soif. » (p. 12)

    « Cui Hu pensa qu'il n'avait jamais rien bu d'aussi pur, d'aussi doux et désaltérant. Il tendit à nouveau son bol.
    La jeune fille lui servit encore deux bols d'eau, qu'il avala promptement. » (p. 14)
     
  • Formes et types de phrases simples facilitant la compréhension du texte et favorisant une lecture expressive.

    « - Que désires-tu, jeune homme? demanda-t-elle. » (p. 8)

    « Soudain, un cri retentit :
    - C'est l'heure du thé, c'est l'heure du thé!
    Tous deux sursautèrent. La jeune fille sourit et lança :
    - Au revoir. » (p. 16)
     
  • Figures de style (p. ex., métaphore, comparaison, personnification) représentant concrètement des sensations et des pensées, et insufflant un ton poétique au conte.

    « Confondant la demoiselle avec une fleur de pêcher, il ne savait pas si ses yeux lui jouaient un tour ou bien s'il avait devant lui la Reine des fées en personne. » (p. 10)

    « Puis, ils se regardèrent comme si plus rien d'autre au monde n'existait autour d'eux. » (p. 14)

    « La porte était bien fermée, mais le pêcher était toujours là qui lui souriait. » (p. 18)
     
  • Plusieurs séquences descriptives précisant le temps et le lieu; quelques séquences dialoguées contribuant au déroulement des événements.

    « …le spectacle devenait toujours plus enchanteur : les ruisseaux clairs coulaient à vive allure, les oiseaux chantaient et des fleurs multicolores sortaient par milliers des rochers, des arbres et de la mousse. » (p. 4)

    « Lorsqu'il arriva au sommet, il était déjà midi. Le soleil était à son zénith… » (p. 4)

    « - Je veux la voir, implora Cui Hu.
    - Elle est à vous, répondit le vieil homme en l'entraînant à l'intérieur de la maison. Elle n'est plus que l'ombre d'elle-même. (p. 26)

Pistes d'exploitation

  • Demander aux élèves, regroupés en dyades, d'écrire un conte illustré et de le traduire du français à l'anglais ou dans une autre langue, à la manière de Derrière cette porte…
  • Demander aux élèves de choisir un autre conte et de remplir un diagramme de Venn faisant ressortir les ressemblances et les différences entre les deux contes.
  • Inviter les élèves à décrire les rôles de la demoiselle et du jeune étudiant et de commenter la présence de stéréotypes exploités dans ce conte et d'autres de ce genre.
  • Demander aux élèves d'écrire une autre fin commençant à la page 23.

Conseils d'utilisation

  • Avec les élèves, dresser une liste de contes connus et en revoir les caractéristiques.
  • Expliquer le concept de stéréotype.
  • Animer une discussion sur la réaction de la demoiselle à l'absence du jeune étudiant.
  • Expliquer aux élèves que certains archétypes se retrouvent dans la littérature de nombreux pays (p. ex., le prince charmant ou le chevalier qui sauve la demoiselle en détresse; la fin heureuse : ils vécurent longtemps et eurent de nombreux enfants).


Tous droits réservés © 2014 FousDeLire.ca