Recherche



Vingt mille lieues sous les mers

AjouterAjouter à mon bac de lecture

Aperçu

Ned Land, un pêcheur émérite, est fait prisonnier par le capitaine d'un mystérieux sous-marin. Il découvre la splendeur des océans mais n'a qu'une idée en tête : retrouver sa liberté.

Cette histoire a été écrite par Jules Vernes et publiée en 1870. Elle a été adaptée par l'auteur pour permettre au jeune lectorat de découvrir l'univers de Jules Vernes.

(Adapté de la quatrième de couverture du livre.)

Contenu

  • Personnage principal et narrateur, Ned Land, pêcheur chevronné qui ne peut résister au défi de capturer un redoutable monstre marin, ce qui l'entraîne dans une aventure hallucinante au fond des océans; personnages secondaires, le professeur Aronnax et son ami Conseil, deux scientifiques qui se lancent aussi à la poursuite de la créature mystérieuse, et Nemo, capitaine du sous-marin Nautilus et protecteur des océans, homme sombre et mystérieux qui se méfie de l'humanité, ainsi que les habitants primitifs d'une région inconnue.

    « Je m'appelle Ned Land et je suis le meilleur pêcheur de tout le pays. Petite sardine ou grosse baleine, rien ne me résiste! Aujourd'hui, deux individus m'ont proposé de les aider à trouver un monstre marin qui s'attaque aux bateaux de pêche. Sans hésiter, j'ai dit oui. Dans leur bateau, le professeur Aronnax et son ami Conseil attendent avec impatience d'étudier le gros animal. »

    « - On peut visiter? demande le professeur Aronnax, intrigué par la curieuse machine.
    - Bien sûr. À présent, vous êtes l'équipage du Nautilus, mon sous-marin, et je suis Nemo, votre capitaine.
    - Vous aurez la chance d'explorer le fond des océans comme personne ne l'a jamais fait. Mais vous ne quitterez plus le Nautilus. Personne ne doit connaître l'existence de ce sous-marin. »
     
  • Adaptation du conte classique écrit par Jules Vernes; récit fantastique, entraînant le lectorat dans les profondeurs mystérieuses des océans, tout en faisant valoir l'importance de respecter l'environnement; sujet apte à capter l'intérêt du lectorat visé, particulièrement des garçons, de par les thèmes exploités (p. ex., exploration marine, mystère, emprisonnement, environnement, humour, amitié).

    « Nom d'une sardine! Ce capitaine est bien décidé à nous garder. Je convaincs pourtant mes deux amis qu'il est temps de partir. Malheureusement, nous sommes obligés de remonter à bord. Les habitants de la région ne semblent pas très accueillants… »

    « Pendant notre long voyage, nous croisons de magnifiques villes englouties, des épaves chargées d'or et toutes sortes d'animaux étranges. Hélas, toutes ces merveilles ne m'enlèvent pas l'envie de rentrer chez moi. Je crie à mes compagnons :
    - Si ce capitaine ne nous libère pas bientôt, je vais exploser!
    - Impossible de sortir, répond Aronnax, nous allons passer sous les glaces du pôle Sud! Imaginez le spectacle! »

Présentation

  • Illustrations dominantes aux couleurs riches, révélant les beautés naturelles des océans; visages expressifs laissant transparaître les émotions ressenties par les personnages; scènes détaillées qui sont en lien direct avec le texte; présence d'éléments visuels qui soutiennent la compréhension tout au long du récit (p. ex., vues du hublot, plans rapprochés, lignes de mouvement).
  • Caractères d'écriture bleu sur fond blanc, parfois blancs sur fond coloré, le texte étant souvent intégré aux illustrations; présence d'éléments graphiques facilitant la lisibilité de l'œuvre (p. ex., tirets, points de suspension, taille de police agrandie, italique, guillemets).
  • Mise en page attrayante et harmonieuse; texte de 2 à 17 lignes, disposé à des endroits variés sur la page.
  • Dimensions : 23 cm x 23 cm; couverture rigide, papier glacé.

Langue

  • Niveau de difficulté du texte selon le Guide d’enseignement efficace de la lecture, de la maternelle à la 3e année : niveau 13.
  • Registre de langue courant; utilisation de mots fréquents et familiers (p. ex., pêche, vagues, baleine, capitaine, pieuvre) et de certains mots plus complexes, généralement reliés à la thématique marine (p. ex., abordage, crustacés, marée, épaves, poulpe), permettant d’enrichir le vocabulaire du lectorat visé.
  • Emploi de phrases de base, de phrases transformées et de phrases à construction particulière; variété de types et de formes de phrases (p. ex., déclarative, négative, exclamative, interrogative), contribuant au rythme de la lecture et à la lisibilité de l’œuvre.

    « Même pas le temps de digérer nos crevettes. Nemo est surpris par la marée basse. Le Nautilus s’échoue sur une plage. C’est le moment de nous sauver.
    - Capitaine, merci pour la balade. Nous allons rentrer à pied!
    - Pas question! gronde Nemo. Il faut repousser le Nautilus dans l’eau. »

    « - ARGHHHHH!!!! Un poulpe! J’ai pêché un poulpe géant!
    La grosse pieuvre, à peine sortie de l’eau, attrape Nemo. Je crie "Aux armes!" en allant chercher mon harpon et une hache. J’ai effrayé la créature, ses tentacules ont fait un nœud dans lequel est coincé Nemo. »
     
  • Utilisation de nombreux procédés stylistiques (p. ex., énumération, comparaison, expression, interjection, répétition, onomatopée) qui enrichissent le texte et permettent d’apprécier le style dynamique de l’auteur.

    « La pêche, le bruit des vagues, le grand air, j’adore! »

    « - Plutôt costaude, cette baleine, remarque Conseil. Un dos en métal, des yeux qui s’allument…
    Ce que nous chassons n’est pas une créature vivante, mais un véhicule sous-marin! Pour ne pas boire une tasse, nous grimpons sur son dos. Toutefois, pas question d’en rester là, j’ai deux mots à dire au pilote. À l’abordage! »

    « Nom d’une crevette! Moi, c’est avec ma canne à pêche que je préfère explorer les fonds marins! »

    « - Le spectacle, le spectacle, toujours le spectacle! On va encore rester coincés! »

    « Bang! Pas facile de freiner un radeau qui atterrit sur la côte… »
     
  • Nombreuses séquences descriptives permettant au lectorat de se situer dans le temps et le lieu de l’action et de s’immiscer dans l’esprit du narrateur; séquences dialoguées qui permettent de mieux comprendre la relation entre les personnages.

    « Quelques jours plus tard, le capitaine Nemo nous propose une partie de chasse. Il faut trouver à manger. C’est peut-être l’occasion de nous échapper. Mais surprise! Nous n’allons pas chasser sur terre, mais sous la mer! Alors que j’espérais voir du gibier, me voilà à récolter des crustacés! »

    « - Vous ne pouvez pas nous garder prisonniers pour toujours. Trouvez-vous un équipage, un vrai.
    - Pas question! Je ne fais pas confiance aux hommes. Ils ne prennent pas soin de la nature qui les entoure. Regardez-vous! Vous allez vraiment manger tout ça?
    - Bien sûr que non! Je pêche pour ne pas m’embêter!
    - Et les poissons, ils aiment ça? »

    « J’ai retrouvé ma maison et le bruit des vagues. Rien de tel que le grand air! Il m’arrive encore de pêcher… quand j’ai faim. Aujourd’hui, ce que j’aime par-dessus tout, c’est observer à l’horizon et voir, de temps en temps, passer au loin un mystérieux sous-marin, protecteur des océans... »

Pistes d'exploitation

  • Demander aux élèves de décrire le personnage du capitaine Nemo. Leur demander pourquoi le capitaine est si dédié à protéger les océans. Animer une discussion au sujet de l'impact des humains sur le milieu aquatique (p. ex., déchets, versements d'huile, produits chimiques). Proposer aux élèves de se jumeler avec un partenaire afin de créer une affiche servant à promouvoir le respect de l'environnement marin.
  • Inviter les élèves à rédiger une fiche descriptive sur le sous-marin ou sur un autre véhicule aquatique de leur choix (p. ex., bateau à voile, navire de guerre, navire de croisière) en tenant compte de certaines caractéristiques (p. ex., description physique, utilisation, fonctionnement). Leur proposer d'ajouter des photos ou des illustrations pour appuyer le texte.
  • Proposer aux élèves de former des groupes afin de créer un diorama représentant une scène océanique, telle que vue d'un hublot de sous-marin. Leur suggérer de se référer à l'œuvre et à divers sites Internet afin d'être en mesure de représenter judicieusement les animaux et les plantes vivant dans l'océan. Inviter les élèves à présenter leur projet au groupe-classe, en utilisant le mot juste pour présenter la faune et la flore.

Conseils d'utilisation

  • Avant la lecture, lire avec les élèves la définition du conte fantastique telle que présentée par l'auteur sur la quatrième de couverture du livre. Demander aux élèves d'identifier les éléments de l'œuvre qui en font un conte fantastique (p. ex., la présence d'une machine étonnante, de créatures bizarres, le mystère, le réel de l'irréel).
  • Expliquer aux élèves que la lieue est une unité de longueur utilisée autrefois en Europe et en Amérique; 20 000 lieues couvre environ 80 000 kilomètres sous les océans, soit environ deux fois le tour de la Terre.
  • Inviter les élèves à lire une autre œuvre du même auteur, La machine à explorer le temps, dont la fiche descriptive paraît dans FousDeLire.

Ressource(s) additionnelle(s)

  • CFORP. 2009. Mon Mag à moi, 4A, Notre planète : numéro spécial sur l'environnement, Ottawa.


Tous droits réservés © 2014 FousDeLire.ca