Recherche



William à l'écoute!

AjouterAjouter à mon bac de lecture

Aperçu

William pensait vraiment s'ennuyer durant cette semaine d'été que son meilleur ami allait passer au camp des débrouillards. Pourtant, un matin, il entend, dans son repaire ultrasecret, un message pour le moins intrigant : « Si on attire l'attention, ça peut tout foutre en l'air... ». William décide de mener l'enquête avec l'aide de son frère, Samuel, et de la meilleure amie de ce dernier, Leslie. À la recherche d'indices qui pourraient convaincre la police de leur présomption, les trois amis vont pourtant s'embarquer dans une aventure où les enjeux ne sont peut-être pas ceux qu'ils pensent.

Les trois détectives en herbe se rendent-ils vraiment compte des dangers de leur enquête? Réussiront-ils à s’en sortir tous sains et saufs? Ce qui est sûr, c’est qu’ils vont devoir faire preuve de courage pour réussir à déjouer les plans des malfaiteurs.

(Tiré de la quatrième de couverture du livre.)

Contenu

  • Un seul personnage principal, William, et plusieurs personnages secondaires qui contribuent au développement de l’intrigue.

    « Deux longs et maigres bras, parfaitement assortis aux longues jambes maigres, ressortaient de son tee-shirt qui flottait amplement sur son corps. Cette frêle silhouette n’impressionnait que bien peu d’adversaires! William soupira et aplatit une mèche rebelle de sa tignasse blonde ébouriffée. » (p. 21)

    « Il se rendit dans le salon pour saluer sa grand-mère qui regardait la télévision. En fait, elle s’était assoupie. » (p. 104)

    « - Grâce à nous aussi, fit Leslie qui se tenait maintenant aux côtés de William avec Sam. On a des enregistrements incré… incriminants.
    - Des photos aussi, renchérit Sam avec un sourire fier. » (p. 137)
     
  • Intrigue suivant une chronologie simple, clairement indiquée à maintes reprises dans le roman.

    « Le système d’alarme avait sonné à minuit le 27 juin. Les policiers dépêchés sur les lieux dans la demi-heure suivante n’avaient pu que constater les dégâts : des bibliothèques renversées, des ordinateurs brisés et puis six tableaux parmi les plus dispendieux avaient disparu. » (p. 82)

    « Neuf heures vingt-cinq. William referma son livre. » (p. 104) 

    « - Presque neuf heures trente. Es-tu certain qu’il t’attend encore, ton ami? » (p. 105)

    « Vers dix heures dix à la montre de William, un jeune couple sortit du restaurant et chemina tranquillement jusqu’à son véhicule stationné à l’arrière. » (p. 110)
     
  • Narrateur omniscient qui permet de bien comprendre l’état d’âme des personnages.

    « William fixa ses espadrilles détachées, en se disant qu’il n’était réellement pas chanceux. » (p. 33)

    « Enjambant la plate-bande de fleurs, les malfaiteurs s’approchèrent dans la direction de William qui se sentit sur le point de défaillir. » (p. 117)

Langue

  • Registre courant dans les passages narratifs et familier dans certaines séquences dialogales.

    « Au retour du tennis, William déposa son sac à dos dans le coin de l’entrée puis essuya son front trempé de sueur. » (p. 23)

    « - Il faut parler Will, pas juste avancer.
    - Ben parle, toi!
    - J’ai pas envie.
    - T’es plate.
    - Et toi, alors! » (p. 66)
     
  • Variété de structures syntaxiques et de figures de style (p. ex., onomatopée, métonymie, énumération, métaphore) qui enrichissent les nombreuses descriptions et ajoutent à la compréhension de l’histoire.

    « - AAAhhh! Eeeuuuuuhhhh! Mmmuuuuum!
    William sursauta malgré lui. Évidemment, le cri provenait de son frère Samuel, qui se réveillait avec un de ses habituels cris d’animaux. Il semblait cette fois avoir opté pour un mélange de coyote enroué et d’éléphant. » (p. 20)

    « Il s’imaginait mille et un scénarios d’intrigue tous plus invraisemblables les uns que les autres : de voleurs de banque à des espions irakiens en passant par le trafic de pierres précieuses ou d’armes semi-automatiques. » (p. 34-35)

    « La remarque eut l’effet d’une douche froide sur Ben et sa bande. » (p. 64)

    « Une grenouille verte et brune aux multiples taches arrondies porta un regard craintif aux têtes humaines qui la dévisageaient. » (p. 72)
     
  • Champs lexicaux évocateurs des thèmes de violence, d’intimidation, d’autorité parentale, d’aventure, de courage, d’amitié.

    « - Ils ont volé quelque chose et ils vont le vendre à un intermédiaire! envoya Leslie d’un air de Sherlock Holmes en herbe. C’est sûrement une marchandise précieuse… De l’or, peut-être? » (p. 41)

    « William reconnut les voix de Ben Kelsey et sa bande, les petites terreurs de leur école. Avant qu’il n’ait eu le temps de se retourner, il se sentit empoigné par le collet puis basculé vers l’arrière. » (p. 62)

    « - Franchement, tu aurais pu la retenir deux minutes de plus. C’est impoli pour les clients tous ces cris.
    - Je n’ai pas crié, rétorqua William en haussant les épaules avec nonchalance. Il aimait parfois répondre ainsi, délibérément à côté du reproche. » (p. 85)

Pistes d'exploitation

  • En petites équipes, produire, dans le cadre du cours d’art, une maquette du repaire ultrasecret de William.
  • Animer une discussion en groupe-classe portant sur un aspect controversé du roman (p. ex., le vol de la fillette par les ravisseurs, l’intimidation par la bande de Ben Kesley).
  • Inviter les élèves à transposer en bande dessinée certains chapitres du roman.

Conseils d'utilisation

  • Discuter en classe des sujets tels que l’intimidation, la violence et la disparition d’enfants.
  • Discuter en classe de la maladie probable de la grand-mère de William pour permettre une compréhension des actions de ce personnage.
  • Discuter avec les élèves de la relation parents/enfants présentée dans ce roman.
  • Consulter la fiche pédagogique du site Web de l’éditeur.


Tous droits réservés © 2014 FousDeLire.ca