Recherche



Un cœur, quatre pattes

AjouterAjouter à mon bac de lecture

Aperçu

Un chien à l'école? Hé oui! Jacoby a une mission bien spéciale...…

C'est le jour de retour en classe et Jacoby s'y prépare soigneusement. Partenaire en zoothérapie, il a beau connaître sa tâche, et avoir hâte de retrouver ses jeunes amis, cela ne l'empêche pas d'éprouver de l'anxiété. Avec l'aide de Madame Ève, l'écolier à quatre pattes va vaincre cet obstacle. Puis, grâce à son grand cœur, il va soutenir le petit Jacob, qui arrive de l'Alberta et qui doit trouver lui aussi sa place et ses mots. Un chien à l'école, ce n'est pas habituel, mais cela peut faire toute une différence!

(Tiré du site de l'éditeur.)

Contenu

  • Deux personnages principaux, dont le narrateur, Jacoby, chien dressé pour travailler auprès des écoliers afin de contribuer à leur mieux-être, et Madame Ève, maîtresse de Jacoby, qui l'entraîne à rendre service auprès des enfants; personnages secondaires, Jacob, jeune garçon nouvellement arrivé de l'Alberta, qui éprouve de la difficulté à s'intégrer dans son nouveau milieu, une aide-enseignante et d'autres élèves de l'école.

    « Chaque matin, ma journée commence par une petite marche santé. Ça me ravigote.
    Voilà, tu l'as sûrement deviné maintenant : je suis un grand chien doré au poil doux comme de la soie. » (p. 7)

    « Tu sais, je suis très chanceux. J'ai une maîtresse qui m'aime beaucoup. Elle s'occupe bien de moi. J'accomplis toutes les tâches qu'elle me demande : "assis", "couché", "reste", "donne la patte". C'est pourquoi je peux l'accompagner au travail. Elle dit que je suis son assistant. J'ai dû apprendre à rester calme et, surtout, à être à l'écoute des enfants. » (p. 10)

    « Derrière le grillage d'une structure de jeux, le visage caché dans ses mains, un enfant pleure à chaude larmes. Mon cœur devient tout triste. Doucement, je tire sur ma laisse pour demander la permission d'approcher. L'aide-enseignante près de lui nous chuchote que l'enfant s'appelle Jacob. Arrivé de l'Alberta à la fin de l'été, il n'a pas encore eu le temps de se faire des amis. » (p. 16)
     
  • Intrigue captivante et émouvante qui sensibilise le lectorat à l'influence bénéfique que peut avoir l'intervention canine sur le bien-être des humains; sujet apte à capter l'intérêt du lectorat de par les thèmes exploités (p. ex., zoothérapie, chien, école, nouvel arrivant, solitude, anxiété, confiance).

    « Ce foulard annonce que j'assiste Madame Ève dans son travail. Je suis très fier, car ce ne sont pas tous les chiens qui peuvent se rendre à l'école.
    Wow! Tu es super-beau, mon Jacoby, ajoute-t-elle. » (p. 9)

    « Quand nous arrivons à la classe de Jacob, tous les élèves à leur pupitre se retournent. Quelques-uns viennent nous entourer. Ils trouvent Jacob chanceux d'avoir passé du temps seul avec moi. Et ils lui adressent toutes sortes de questions.
    Jacob cherche ses mots, hésite, mais répond en souriant. » (p. 30)

Présentation

  • Illustrations dominantes aux couleurs vives, s'étalant généralement sur les deux pages; scènes détaillées qui situent l'action dans un lieu précis, contribuant à la compréhension du récit; présence d'éléments qui soutiennent le lectorat dans son interprétation du texte (p. ex., petites illustrations montrant la séquence des événements, bulles de réflexion, affiches).
  • Caractères d'écriture généralement noirs sur fond blanc; texte intégré harmonieusement aux illustrations; présence de nombreux éléments graphiques facilitant la lisibilité de l'œœuvre (p. ex., tirets, caractères en gras et en italique, lettrine, guillemets, caractères stylisés, points de suspension, pagination étalée sur une petite empreinte de chien).
  • Mise en page attrayante et variée; textes de 2 à 16 lignes, organisés en courts paragraphes.
  • Dimensions : 22,9 cm x 22,9 cm; couverture souple, papier glacé.

Langue

  • Registre de langue courant; utilisation de mots fréquents et familiers (p. ex., école, travail, enfants) et de certains mots plus complexes reliés au sujet exploité (p. ex., vigoureuse, inspire, expire, câliner, gémissement); emploi sporadique de l'anglais, langue parlée par le personnage de Jacob, nouvel élève arrivé de l'Alberta.
  • Emploi de phrases de base, de phrases transformées et de phrases à construction particulière; diversité de types et de formes de phrases (p. ex., déclarative, négative, exclamative, interrogative), de longueurs variées, contribuant au rythme de la lecture et à la lisibilité de l'œoeuvre.

    « Je m'approche du garçon et l'observe à travers le grillage. Je reconnais cette odeur. Ça me rappelle quand j'étais au refuge et que j'avais peur. C'était avant que Madame Ève m'adopte. Je ressemblais beaucoup à Jacob. Je me sentais seul. Je m'accrochais à ma cage et j'hésitais à aller vers les personnes que je ne connaissais pas. » (p. 17)

    « Jacob me flatte la tête et ensuite le corps. Je sens que son cœur sourit. Je me colle contre lui et me laisse caresser.
    What's his name?... euh, s'il vous plaît, Madame?
    Jacoby.
    Oh! Almost like me. I'm Jacob. How old is he?
    Six ans. » (p. 20)
     
  • Utilisation de procédés stylistiques (p. ex., comparaison, personnification, énumération, répétition, métaphore) qui permettent d'apprécier le style des auteures.

    « Aussitôt, je bondis comme un ressort. » (p. 5)

    « Il me semble que mon cœur sourit. » (p. 9)

    « Je pourrais faire une gaffe : japper, faire pipi au mauvais endroit, sauter de joie sur un petit et alors tout gâcher. » (p. 12)

    « -... Le nez inspire, puis le museau expire. À fond! Allez, une autre fois. Le nez inspire, puis le museau expire. À fond! » (p. 13)

    « Je me retrouve seul. Pour un instant, un nuage passe sur mon cœur. » (p. 15)
     
  • Nombreuses séquences descriptives, entrecoupées de séquences dialoguées, qui permettent de s'immiscer dans l'esprit de Jacoby et de mieux comprendre les relations entre les personnages, contribuant ainsi à la compréhension du récit.

    « Je suis Jacoby et j'adore aller à l'école! Je vais à l'école. La vraie. Une école avec des enfants, comme toi. Mais, parfois, comme toi, j'aime aussi flâner le matin. » (p. 5)

    « Enfin, nous sommes arrivés! La portière de la voiture à peine ouverte, nous entendons : "Jacoby! Jacoby!" Je tire fort sur la laisse, car je veux me rendre le plus vite possible auprès des enfants, et Madame Ève peine à me retenir. Il y a plus d'une douzaine de mains sur moi. Tout le monde veut me câliner. » (p. 14)

    « Les yeux de Jacob croisent enfin ceux de Madame Ève et de l'aide-enseignante.
    - Je pourrais lui lancer la balle. Courir with him...… avec lui. He could be my friend! But I can't...… Ma mère est allergic, euh allergique aux poils d'animaux. » (p. 23)

Pistes d'exploitation

  • Animer une discussion sur les différents besoins comblés par les animaux dans la vie quotidienne (p. ex., flatter un chat peut avoir un effet calmant; certains chiens peuvent être entraînés pour aider les personnes malvoyantes). Inviter les élèves à parler de leurs propres expériences sur le sujet.
  • Demander aux élèves d'exprimer leurs réactions face à Jacoby et à son rôle envers les écoliers. Leur poser des questions pour alimenter la réflexion (p. ex., Pourquoi Jacoby est-il un chien spécial? Croyez-vous qu'il a vraiment aidé Jacob? Comment?).
  • Amener les élèves à identifier les causes de l'anxiété qu'éprouve Jacob (p. ex., nouveau milieu, pas d'amis, difficulté à s'exprimer en français). Leur demander s'ils ont déjà vécu des expériences semblables et les inviter à partager leurs expériences. Inviter les élèves à se placer en petits groupes afin de trouver des stratégies qui pourraient aider Jacob à bien s'intégrer à sa nouvelle école (p. ex., l'inclure aux jeux, lui montrer les termes justes en français afin de l'aider dans sa communication). Leur demander de présenter ces stratégies au groupe-classe.

Conseils d'utilisation

  • Sensibiliser les élèves au fait que le récit est une histoire vraie qui s'est passée dans la région d'Edmundston, au Nouveau-Brunswick.
  • Expliquer aux élèves que la zoothérapie est une pratique spécialisée qui utilise un animal de compagnie dans le but d'améliorer la qualité de vie des personnes souffrant de divers troubles de santé.

Ressource(s) additionnelle(s)

  • IDÉLLO.org, ressources éducatives en ligne, 2e et 3e année, Série : Mon animal et moi, Émilie et son chien de traîneau (Québec); Alexandre et son chien de berger (Suisse).
  • IDÉLLO.org, ressources éducatives en ligne, 1re à 4e année, Série : Célestin, Y parle pas français.


Tous droits réservés © 2014 FousDeLire.ca