Recherche



« ...gaga pour ton zoom »

AjouterAjouter à mon bac de lecture

Aperçu

«...Poète électrique », Marc LeMyre renoue, dans sa pratique, avec la « dimension orale qui caractérisait l'acte poétique à ses origines ». Pour lui, les sons du langage sont intrinsèques à l'art poétique. «... gaga pour ton zoom » est une aventure de création qui explore la dimension orale de la poésie sous toutes ses coutures, à la recherche de carrefours où la parole, les corps, les outils (acoustiques et électroniques) et l'oreille se bousculent. «...gaga pour ton zoom » fait de la poésie des sculptures sonores « qui dansent et se portent comme du coton blanc au mois de juillet. » 

(Tiré du site de l’éditeur.)

Contenu

  • Disque compact comprenant 19 textes de poésie mis en musique par Dominique Saint-Pierre, avec des contributions du percussionniste Olivier Fairfield et du guitariste Fred Guignon; quelques textes publiés dans Zones de dos de baleines (premier recueil de Marc LeMyre, paru en 2001), d’autres inédits et créés spécialement en fonction du médium. (Adapté du site de l’éditeur.)
  • Narrateur explorant la dimension orale de la poésie et livrant à voix haute, parfois de façon surréaliste, des réflexions sur son univers.

    « La lune comme un arrêt-stop, un feu rouge avant qu'il devienne rouge.
    La lune comme un œuf dans ton assiette qui s'ennuie de la disparition de l'autre que t'as mangé trop vite avec beaucoup de pain à cause du jaune. » (3. Insomnie perpendiculaire)

    « À faire aujourd'hui
    Giguer sur des tables où les verres s'engueulent
    Recharger l'orange de mon gilet Prismacolor » (11. Orange normal)

    « - Une vieille dame remonte la rue. Tout est blanc : ses cheveux, son gilet, son pantalon, ses souliers. Alors pourquoi vient-elle d'acheter un poisson rouge?
    - Un homme tout de noir vêtu avec un parapluie en guise de canne… Tant pis pour lui. » (12. Le printemps)

    « Hypertrophie de la nuit
    toi l'autistique et confortable
    la silencieuse, ensevelie
    Québec » (13. Blanc de retour)
     
  • Œuvre dans laquelle l'auteur, par la poésie, la musique originale douce ou agressante, les changements de voix, de ton ou d'intonation, constate avec humour et insolence l'état de notre société.

    « Y pleut sur les toits
    Y pleut pas sur les rois
    y pleut des modes d’emploi
    même pour ceux qui ont dix doigts » (1. Y pleut)

    « - Un jeune clochard à la barbe encore endormie poursuit sa chasse aux bouteilles vides. Manque de chance, un groupe de pigeons vient tout juste de faire fuir les deux dernières. (12. Le printemps)

    « Pis dans la salle le monde rit
    À voir leurs beaux vêtements crêpés, colorés et bien repassés
    Leurs fringantes bottes et culottes de velours instantanées
    On comprend vite qu'eux aussi dans la salle
    ont les mêmes insécurités que la fille à l'écran
    Mais des insécurités qui ont été bâillonnées avec un courage pissou
    Pis le consensus rase-mottes
    Rire de l'autre par peur de faire rire de soi » (17. Porno et honnêteté)
     
  • Références au situationnisme, mouvement devenu politique dans lequel, entre autres, les artistes exprimaient leur créativité à travers des moments de la vie quotidienne et où la ville était un théâtre.

    « Performance situationniste.
    Choisissez un café. N'importe quel café fera l'affaire, mais orientez-vous de préférence vers un établissement appartenant à une grande chaîne ou mieux à une multinationale.
    Asseyez-vous à la table la plus éloignée du comptoir, puis faites venir le serveur afin de passer votre commande : un café liégeois.
    Tout juste quand le serveur retourne en direction du comptoir, pointez du doigt la table à laquelle vous vous trouvez, rappelez-le et exigez qu'elle soit nettoyée.
    Le serveur revient et la nettoie. Il repart. » (14. Au nom des amis de Luis)
     
  • Poésie électrique dénonçant notamment la banalité, le non-sens et la société de consommation.

    « mon déboulon de boulot
    con-insiste-siste
    à dire oui en disant non
    non à la radio aphasique
    non au cinéma borgne
    non au bruit roi
    non à ceux qui repeinturent le soleil
    qui pourrissent le ventre de l'eau
    qui prétendent me servir
    à coups de 40 cents le retrait
    et qui partout plantent leurs directions
    enrobées de néon
    non à vous tous têtes de bouchon » (15. Recherche d'emploi)

Langue

  • Niveaux de langue (p. ex., courant, familier, voire vulgaire) variant selon le contenu des textes.

    « Il y a des Tarzans dessinés partout sur les joues des enfants et des trottoirs.
    Les taules des buildings se sont froissées en se racontant des histoires de mondialisation, de recyclage et de dévaluation du dollar.
    Personne n’y a rien compris. C’est un langage qui sonne bien, un langage à faire les frontispices d’été ou d’hiver... Mais personne ne pense à retirer du feu cette marmite incompréhensible. » (8. À la radio)

    « - "M’a t’en câlisser rien qu’une!" grommela le jeune rocker à la veste de cuir couverte de pitons de métal. (Hé! c'est-tu des vrais, ça?) » (12. Le printemps)
     
  • Discours variés (p. ex., dialogue, prose poétique, vers libres) avec ou sans ponctuation; phrases et vers rythmés résultant de la dimension orale des textes.

    « - Bon ok. Je te raconte l’histoire des jumelles.
    - Des jumelles?
    - Oui... des jumelles qui s‘aimaient beaucoup, mais qui...
    - Mais quoi?
    - Bon, écoute, ça va comme suit :
    Les tours jumelles sont mortes. Quand la première est tombée l’autre lui a dit : "laisse-moi pas comme ça, petite sœur, moi non plus je veux plus continuer. J’ai toutes les finances du monde sur mon dos et dans mon cœur."
    Pis là comme une femme trop souvent battue qui arrive plus à comprendre, elle aussi s’est laissé mourir. » (2. Assistance annuaire)

    « C’est avec son, force et poésie ainsi qu’avec le souci d’un stylo anxieux que je vous parle du temps bleu pis de l’amour. L’amour qui, comme un barbecue au propane se prenant pour une montgolfière, s’envole avec mes restes de spareribs au fond du cœur. » (4. Toronto love)

    « Tandis que moi
    du fond de ton désordre albinos
    j'aurai appris la divination
    Je saurai les photocopier. » (13. Blanc de retour)
     
  • Style actuel, nombreux montages de sons et d'images créés, entre autres, par des figures de style (p. ex., métaphore, anaphore, comparaison, énumération, phrase coup de poing, ironie).

    « La lune comme un rond de lait oublié sur la table d’enfance.
    La lune comme un cap de roue sur le bord du chemin.
    Comme un bouclier dont on n'a plus besoin. » (3. Insomnie perpendiculaire)

    « Je pleure d’avoir manqué un bateau bébé, un bateau banane, un bateau aux yeux bruns polyvalents. Des yeux qui piquent, qui m’émeuvent, des yeux fuyants. » (4. Toronto Love)

    « Je suis au ciel et notre Père vous qui vous y trouvez depuis des siècles et des siècles je ne vous envie pas. » (6. L'ange à mitaine)

    « Je m’indigne et m’insurge contre les individus qui portent des calottes sans marque de commerce cousue dessus. » (12. Le printemps)
     
  • Vocabulaire courant; champs sémantiques et lexicaux liés, entre autres, aux thèmes de la solitude, de l’absurde et de l'amour.

    « Y pleut la solitude
    y pleut pas beaucoup d’amis
    y pleut des pourquoi
    et si peu de parce que
    ...parce que y pleut » (1. Y pleut)

    « Comme un gardien de sécurité obligé d’inventer des voleurs pour justifier sa job. Obliger de regarder la télévision pour apprendre sur qui frapper avec son gros bâton. » (2. Assistance annuaire)

Référents culturels

  • Quelques références à la francophonie canadienne : la ville de Québec et le joual.

Pistes d'exploitation

  • Demander aux élèves de produire un dessin sur le sujet ou le message d'un morceau de leur choix.
  • Inviter les élèves à composer, en petits groupes, un poème sur la francophonie, dans le style de ceux de Marc LeMyre; si possible, les encourager à agrémenter leur texte d’une musique de leur cru.
  • Demander aux élèves intéressés de comparer le style de Marc LeMyre à celui de Patrice Desbiens en utilisant son œuvre Grosse guitare rouge.

Conseils d'utilisation

  • Choisir soigneusement le morceau à écouter selon le niveau des élèves et réserver l'écoute complète de ce CD à un auditoire d'une grande maturité.
  • Discuter de certains référents qui pourraient être sensibles (p. ex., la drogue dans Assistance annuaire et l’objectivation de la femme dans Porno et Honnêteté).
  • Présenter des chansons de Raoul Duguay et de Lucien Francoeur et établir des comparaisons entre ces artistes et Marc LeMyre.
  • Avant l'écoute du CD, lire quelques extraits des poèmes de Lemyre et en expliquer le sens aux élèves afin de les familiariser avec son style d’écriture.


Tous droits réservés © 2014 FousDeLire.ca