Recherche



Béatrice et le Quiscale bronzé

AjouterAjouter à mon bac de lecture

Aperçu

Béatrice a le nez collé à la fenêtre. Elle regarde un oiseau, un Quiscale bronzé semblable à celui qui, l’an dernier, fréquentait sa cour arrière. Se peut-il que son ami l’oiseau noir soit revenu visiter Béatrice, comme le croit fermement la petite fille?

Une histoire d'amitié entre un oiseau et une enfant.

(Tiré de la quatrième de couverture du livre.)

Contenu

  • Personnage principal, Béatrice, une fillette enjouée qui croit que l’oiseau noir dans son jardin est un ami retrouvé; personnages secondaires, Martine, sa petite sœur joviale qui s’intéresse également à l’oiseau, ses parents qui se plaisent à penser que leur fille a peut-être apprivoisé l’oiseau, et l’oiseau noir, un Quiscale bronzé, qui semble aimer la compagnie de Béatrice.

    « Béatrice regarde par la fenêtre. Sa petite sœur Martine fait la sieste et Béatrice veut aller jouer dehors. Sa maman hésite parce qu’il a plu la nuit dernière et que l’herbe est mouillée. La fillette insiste.
    - Maman, je dois aller parler avec mon ami. Il est tout mouillé et il s’ennuie de moi! » (p. 2)

    « - Tu sais, il est possible que notre fille ait apprivoisé cet oiseau. J’irai acheter d’autres graines ce soir, pour l’encourager! dit sa maman.
    - Bonne idée! Si ça rend ma Béa heureuse, je suis d’accord aussi! dit son père. » (p. 8)
     
  • Intrigue simple et amusante, traitant de l’amitié qui se tisse entre une jeune fille et un oiseau; sujet en lien avec le vécu du lectorat visé, apte à capter son intérêt de par les thèmes exploités (p. ex., amitié, oiseau, apprivoisement, encouragement parental, patience).

    « Étonnée, sa maman regarde dehors, mais elle ne voit personne. Béatrice pointe alors du doigt un oiseau qui se promène sur le fil électrique qui traverse la cour arrière. Sa maman sourit. Elle se rappelle que, l’an dernier, sa fille parlait aussi à un oiseau noir. » (p. 4)

    « Son père et sa mère se demandent encore s’il se peut que ce soit le même oiseau que l’année dernière. Dans l’esprit de Béatrice, il n’y a aucun doute. C’est bel et bien son ami l’oiseau. » (p. 22)

Présentation

  • Illustrations dominantes aux couleurs vives, occupant pleine page de droite; petite illustration qui agrémente le texte sur la page de gauche, appuyant la compréhension tout au long du récit.
  • Caractères d’écriture noirs sur fond blanc; taille de police appropriée au lectorat visé; présence d’éléments graphiques qui facilitent l’interprétation de l’œuvre (p. ex., lettrine brune au début de chaque page de texte, majuscule, tiret).
  • Mise en page aérée; texte de 3 à 13 lignes, organisé en courts paragraphes, disposé sur la page de gauche.
  • Dimensions : 20,2 cm x 20,2 cm; couverture souple, papier glacé.

Langue

  • Niveau de difficulté du texte selon le Guide d’enseignement efficace de la lecture, de la maternelle à la 3e année : niveau 8.
  • Utilisation de mots fréquents et familiers (p. ex., petite, sœur, maman, dehors, ami) et de quelques mots nouveaux (p. ex., picorer, mélèze, hasard, apprivoisé, borde, bambine) pouvant être définis à partir des illustrations et du contexte.
  • Utilisation de phrases de base, de phrases transformées et de phrases à construction particulière; variété de types et de formes de phrases (p. ex., interrogative, impérative, exclamative, négative), favorisant une lecture expressive.

    « - Tu peux aller dehors, ma belle. Mais tu ne dois pas crier, car ta sœur dort. Et puis, tu dois rester dans notre cour, dit-elle. » (p. 4)

    « Oiseau, viens manger des graines! l’invite-t-elle en tendant la main. Oh, tu aimes ça, toi? fait-elle en voyant l’oiseau picorer les restes d’un sandwich qu’elle a caché derrière la poubelle. » (p. 6)

    « Sa mère ouvre le livre et lui montre une photo.
    - Regarde, ma belle, ton oiseau a un nom. Il s’appelle Quiscale bronzé. Il a l’air complètement noir mais, au soleil, on voit que sa couleur tire sur le violet. On dit qu’il peut vivre jusqu’à vingt-deux ans! » (p. 10)
     
  • Emploi d’onomatopées et de comparaisons qui ajoutent de la richesse au texte et permettent au lectorat d’apprécier le style de l’auteure.

    « - Tchek tchek! Viens, petit oiseau. Tchek tchek! Viens, mon ami, dit-elle. » (p. 16)

    « Les filles retournent dehors. Martine marche comme une fourmi. Béatrice, qui gambade comme un lapin, lève les yeux et voit son Quiscale. » (p. 20)
     
  • Séquences descriptives entrecoupées de séquences dialoguées qui permettent au lectorat de se situer dans le temps et lieu de l’action et de mieux comprendre la relation entre les personnages.

    « Le lendemain, Béatrice et Martine sont impatientes de sortir dehors.
    - Maman, Maman, Quiscale nous attend!
    De la fenêtre, on voit bien l’oiseau luisant qui est perché.
    - Il nous attend! répète Béatrice. » (p. 12)

    « En mettant les pieds dehors, Martine court en criant à tue-tête :
    - OISEAU, VIENS MANGER DES GRAINES!
    Le Quiscale bronzé s’envole. Béatrice a de la peine.
    - Je pense que nous avons effrayé ton ami l’oiseau, déplore sa maman. Les oiseaux sont craintifs. Je vais rentrer à la maison avec Martine. Nous te regarderons par la fenêtre. On verra si ton Quiscale bronzé reviendra quand tout sera calme. » (p. 14)

Pistes d'exploitation

  • Demander aux élèves d’exprimer leurs opinions au sujet de la relation entre Béatrice et le Quiscale bronzé (p. ex., Crois-tu que c’est l’oiseau de l’an passé qui est revenu? Crois-tu que l’oiseau reconnaît la petite fille et qu’il est vraiment son ami?). Leur demander s’ils ont déjà vu quelqu’un apprivoiser un animal sauvage. Expliquer aux élèves que les animaux sauvages peuvent être dangereux pour les humains (p. ex., piqûres de guêpes, attaque d’ours). Leur demander de suggérer des façons sécuritaires d’observer la faune tout en la respectant (p. ex., ne pas toucher l’animal, respecter son milieu naturel).
  • Organiser une randonnée avec les élèves dans le but d’observer les oiseaux dans leur habitat naturel. Durant l’excursion, demander aux élèves de noter leurs observations dans un carnet ou de prendre des photos. De retour en classe, inviter les élèves à rédiger une fiche descriptive d’un oiseau de la région en indiquant ses principales caractéristiques physiques. Leur demander de présenter leur travail au groupe-classe.
  • Proposer aux élèves de participer à une activité de « théâtre des lecteurs ». Former des équipes, assigner un segment de texte à chacune et distribuer les rôles. Demander aux élèves de pratiquer la lecture en portant une attention particulière à l’expression et à la fluidité. Inviter chaque équipe à présenter sa prestation devant le groupe-classe et encourager les auditeurs à y réagir.
  • Inviter les élèves à fabriquer une mangeoire d’oiseau. Mettre à leur disposition divers plans de mangeoires et le matériel nécessaire à la fabrication (p. ex., marteaux, clous, bois, peinture). Leur proposer de faire une courte recherche afin de connaître les sortes d’oiseaux qui fréquentent la région et le genre de grains à leur offrir pour les attirer. Amener les élèves à installer leurs mangeoires à des endroits propices près de l’école.

Conseils d'utilisation

  • Présenter les éléments et la structure de la fiche descriptive afin d’en faciliter la rédaction.
  • Rappeler aux élèves l’importance de respecter les consignes de sécurité durant la construction de la mangeoire (p. ex., porter l’équipement de protection approprié, utiliser correctement les outils mis à leur disposition, tels que le pistolet à colle, la scie et le marteau).
  • Consulter la courte biographie de l’auteure et de l’illustratrice sur la quatrième de couverture.

Ressource(s) additionnelle(s)

  • IDÉLLO.org, ressources éducatives en ligne, 2e et 3e année, Série : Mon animal et moi, divers épisodes.
  • IDÉLLO.org, ressources éducatives en ligne, 2e à 4e année, Série : Tout un monde à raconter, Le rossignol de l’empereur.


Tous droits réservés © 2014 FousDeLire.ca