Recherche



Vieil Eléphant

AjouterAjouter à mon bac de lecture

Aperçu

Vieil Eléphant et Petite Souris s’aiment énormément‚ mais Vieil Eléphant se fait vieux. Bientôt‚ il s’en ira au pays des Eléphants‚ où tous ceux de sa race vont un jour se reposer d’une vie bien remplie. Pour s’y rendre‚ Vieil Eléphant devra emprunter une passerelle qui enjambe un gouffre profond. Hélas‚ avec le temps‚ la passerelle s’est détériorée. Seule Petite Souris pourrait renouer les brins et rendre possible le passage de son ami‚ mais la perspective de son départ lui est insupportable.

(Tiré du site de l’éditeur.)

Contenu

  • Personnages principaux, Vieil Eléphant, qui se fait vieux et qui demande à son amie de l’aider à franchir la dernière étape de sa vie, et Petite Souris, qui doit se résoudre à laisser aller son meilleur ami et à lui faire son dernier adieu.

    « Vieil Eléphant était fort. Il protégeait Petite Souris, qui était encore bien jeune. Souvent, il l’emmenait en promenade, là où ses petites pattes n’auraient pu la porter. À la montagne… ou aux Grands Lacs.
    Petite Souris était un rayon de soleil dans la vie de Vieil Eléphant qui se sentait parfois bien fatigué. Il avait vu tant de choses! »

    « Sa voix aiguë le tira de ses pensées :
    "Si je renoue les brins et si tu t’en vas, reviendras-tu, Vieil Éléphant?"
    Il hésita à peine. "Non", dit-il. "On ne revient pas de là-bas."
    "Je ne veux pas que tu partes!" s’écria Petite Souris.
    "Je veux que tu restes toujours avec moi!"
    Vieil Eléphant hocha la tête. »
     
  • Récit chargé d’émotions, qui traite avec douceur et sensibilité de la vieillesse et de la mort; sujet apte à soutenir l’intérêt du lectorat du début à la fin de par les thèmes exploités (p. ex., éléphant, souris, amitié, entraide, maladie, vieillesse, mort, deuil).

    « D’un pas ferme, il s’engagea sur la passerelle.
    "N’aie pas peur, c’est du solide!" lui cria Petite Souris.
    Vieil Eléphant s’arrêta. Il se retourna.
    "Je n’ai pas peur", dit-il. "Tout ira bien, je le sais."
    "Oui, tout ira bien", murmura Petite Souris pour elle-même. Et elle sourit tout doucement. »

Présentation

  • Nombreuses illustrations, qui présentent avec simplicité les moments stratégiques de l’intrigue; illustrations aux couleurs chaudes et lumineuses qui aident à créer l’ambiance du récit, contribuant à sa compréhension.
  • Caractères d’écriture noirs sur fond blanc, mais souvent intégrés aux illustrations; taille de police un peu petite, risquant de nuire à la lisibilité de l’œuvre.
  • Mise en page aérée; texte de 1 à 10 lignes, organisé en courts paragraphes et disposé de façons variées sur la page.
  • Dimensions : 15,5 cm x 19 cm; couverture souple, papier glacé.

Langue

  • Niveau de difficulté du texte selon le Guide d’enseignement efficace de la lecture, de la maternelle à la 3e année : niveau 9.
  • Utilisation prédominante de mots fréquents et familiers (p. ex., souris, éléphant, arbre, lunettes, pattes) et de quelques mots nouveaux (p. ex., tressé, luxuriante, renoue, malicieux), pouvant être définis à l’aide des illustrations et du contexte.
  • Utilisation de phrases de base, de phrases à construction particulière et de phrases transformées, de types et de formes variés (p. ex., exclamatives, interrogatives, négatives), permettant une lecture expressive.

    «"Tu te souviens du pays dont je t’ai parlé, où tous les éléphants partent un jour quand ils sont vieux ou malades?"
    "Je m’en souviens", dit Petite Souris.
    "Le voilà!" dit Vieil Eléphant, au moment où la piste débouchait hors de la jungle.
    Ils se tenaient au bord d’un ravin profond. »

    « Mais elle n’était plus une si petite souris, et cela lui faisait moins peur qu’avant. Elle avait du chagrin, bien sûr, à l’idée de voir son ami partir. Elle savait qu’il serait heureux là-bas, aussi travaillait-elle de bon cœur, aussi vite et soigneusement qu’elle en était capable. »
     
  • Prédominance de séquences descriptives permettant au lectorat de se situer dans le temps et le lieu de l’action et de s’immiscer dans l’esprit des personnages; séquences dialoguées qui permettent de mieux comprendre la relation entre Vieil Eléphant et Petite Souris.

    « Mais Vieil Eléphant continua à tousser, appuyé contre le tronc.
    Il laissait là les fruits que Petite Souris lui apportait, même ses bananes préférées.
    "Je n’ai pas faim", disait-il. Et il refermait les yeux. Alors, Petite Souris se rendit compte que c’était grave, et elle se souvint de ce que Vieil Eléphant avait dit.
    Un jour, quand il serait trop vieux ou trop malade, il faudrait qu’il parte. » 

    « Vieil Eléphant l’attendait sous leur arbre. Elle grimpa le long de sa jambe, comme elle le faisait depuis toujours et lui chuchota quelques mots à l’oreille. Vieil Eléphant n’eut pas l’air surpris. Au contraire, il lui adressa un clin d’œil malicieux.
    "Je savais bien que je pouvais compter sur toi", dit-il. »

Pistes d'exploitation

  • Demander aux élèves d’identifier les thèmes de l’œuvre (p. ex., amitié, entraide entre petit et grand, mort, don de soi) et de justifier leurs réponses en relevant des exemples du texte. Les inviter à parler des scènes qu’ils considèrent les plus touchantes (p. ex., Petite Souris qui répare le pont, sachant très bien que ce travail mènera au départ de son ami).
  • Proposer aux élèves de rédiger une fiche descriptive sur l’éléphant ou sur la souris, en décrivant certaines de leurs caractéristiques (p. ex., apparence, habitat, alimentation, longévité). Leur suggérer de se servir de ressources variées pour faire la recherche (p. ex., livres, sites Internet) et d’ajouter des illustrations ou des photos. Inviter chaque élève qui a fait une fiche sur l’éléphant à présenter son travail à un élève qui a fait une fiche sur la souris, et vice-versa.
  • Inviter les élèves à imaginer les quelques mots que Petite Souris chuchote à l’oreille de Vieil Éléphant vers la fin de l’histoire. Leur demander d’expliquer leur réponse dans leur carnet de lecture et inviter ceux qui le veulent à la lire au groupe-classe.
  • Demander aux élèves d’imaginer le Pays des Éléphants. Leur demander de former des petits groupes et de traduire leur vision sous forme de saynète, tout en présentant ce qui arrive à Vieil Eléphant lorsqu’il atteint ce pays. Inviter l’auditoire à réagir suite à chaque présentation.
  • Petite Souris était triste et elle avait peur car elle ne voulait pas que Vieil Eléphant parte. Demander aux élèves d’exprimer les sentiments associés au décès d’un être cher ou à la perte d’un animal de compagnie. Les inviter à exprimer leurs idées sur le sujet en rédigeant une entrée dans leur journal personnel.

Conseils d'utilisation

  • Aborder, au préalable, les thèmes de l’œuvre qui peuvent s’avérer perturbateurs pour les élèves (p. ex., la perte d’un être cher, le deuil).
  • Revoir les caractéristiques de la fiche descriptive et de l’entrée de journal personnel afin d’en faciliter la rédaction.

Ressource(s) additionnelle(s)

  • IDÉLLO.org, ressources éducatives en ligne, 1re à 8e année, Série : Zoorama, L’Éléphant.
  • IDÉLLO.org, ressources éducatives en ligne, 2e et 3e année, Série : Mon animal et moi, Kumara et son éléphant (Sri Lanka).
  • IDÉLLO.org, ressources éducatives en ligne, 3e à 5e année, Série : Sam Chicotte, Pourquoi la mort?


Tous droits réservés © 2014 FousDeLire.ca